Réponses à vos questions sur l’auto-entrepreneur

Découvrez dans cet article les réponses aux grandes questions concernant l’auto-entreprenariat, la micro entreprise et le statut d’auto-entrepreneur.

Qu’est-ce qu’un le statut d’auto-entrepreneur ?

C’est un régime créé en 2008, qui est établi spécialement pour les travailleurs indépendants ayant fondé leur propre entreprise. Cette auto-entreprise fonctionne sous le régime micro-fiscal et micro-social. Ce régime a pour but de faciliter et de démocratiser la création des entreprises individuelles. Depuis le premier janvier 2016, l’auto-entrepreneur est nommé micro-entrepreneur (voir cet article http://www.cci.fr/web/auto-entrepreneur/le-regime-micro-entrepreneur).

Quels sont les avantages du micro-entreprise ?

statut devenir auto entrepreneurLe principal avantage du régime micro-entrepreneur est la réduction de la comptabilité : le journal des recettes et dépenses est la seule obligation. On ne paie pas de cotisations sociales ni d’impôts en cas d’absence de recettes. Les micro-entrepreneurs profitent aussi du régime fiscal et social simplifié. Les démarches administratives sont par ailleurs allégées ainsi l’obtention de l’immatriculation au répertoire des métiers est adoucie. Elles peuvent même être accomplies sur Internet. Ces privilèges sont concrétisés par des aides financières octroyées par l’État lors des créations des entreprises individuelles.

Qui peut devenir auto-entrepreneur ?

Toute personne physique souhaitant exercer une activité autonome en créant sa propre entreprise peut devenir micro-entrepreneur. Un salarié peut compléter ses revenus mensuels en travaillant an tant qu’auto-entrepreneur. Un retraité, un fonctionnaire, un chômeur, ou un demandeur d’emploi peut aussi devenir auto-entrepreneur en respectant certaines conditions.

Quelles sont les conditions du micro-entreprenariat ?

Un micro-entrepreneur pratique seul son activité : il ne doit pas avoir d’associé. Avant de se déclarer auto-entrepreneur, il faut d’abord avoir sa propre entreprise et être âgé de 18 ans au minimum. Cette entreprise en plus d’être soumise au régime micro-fiscal et micro- social, doit respecter un plafond de chiffre d’affaires conforme à l’article 50-0 du code général des impôts.

Quelles activités peut-on exercer en micro-entreprise ?

Le statut d’auto-entreprenariat favorise l’artisanat et le commerce. Les professions libérales peuvent aussi profiter des avantages liés avec le régime micro fiscal et micro social. Outre ces domaines, voici une liste des activités réglementées qui peuvent être pratiquées en micro-entreprise : entretien et réparations des automobiles, ramonage, construction et réparation des bâtiments, création de prothèses dentaires, fabrication de produits frais comestibles, les métiers de la beauté comme l’esthétique, la coiffure, et les soins.

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*