Formation à la certification Agile

De plus en plus de certifications sont exigées dans le milieu professionnel. Leur possession est devenue un critère d’embauche ou de promotion pour les recruteurs et employeurs et un facteur d’assurance pour les travailleurs et les futurs travailleurs. Mais la certification est-elle pour autant une véritable garantie de compétence ? Et qu’en est-il de ce qui est appelé aujourd’hui « agilité ?

Contexte général des certifications

Depuis quelques temps, la possession d’une certification relative à la maîtrise supposée des tâches qui lui seront confiées est devenue pour le prétendant à un poste une condition d’embauche ou de promotion. Force est de constater tout de même qu’au sein des différentes entreprises, les recruteurs ne sont pas toujours des responsables ayant une bonne connaissance des postes pour lesquels ils embauchent. Leur seule garantie dans ce cas est une foi aveugle aux certifications brandies par les candidats. C’est dans un tel contexte que naquirent la course à l’obtention de certificats techniques avec comme revers la prolifération des offres de certification sans teneur profonde, plus commerciales qu’authentiques. En parallèle apparût la certification Agile qui est un peu comme un démenti de la valeur absolue des certifications techniques.

Agile et les certifications techniques

Agile est une approche de la gestion de projets, approche basée sur un état d’esprit ouvert et une méthode itérative valorisant en priorité les interactions humaines, les logiciels opérationnels et l’adaptation aux changements, et visant l’authenticité de la valeur d’une compétence. Autrement dit, une équipe dite « agile » élabore des solutions sur la base des précédentes, une gestion de projet agile privilégie le dialogue en face-à-face et un processus agile vise la production de résultats opérationnels après chaque itération. Comparé à une certification supposée garantie de compétence, le caractère agile d’un responsable ou d’un projet assure réellement l’efficacité comme le prouvent certaines initiatives dont le Genius Bar d’Appel et les repas sur-mesure de Subway.

La formation Agile

Compte tenu de ces réalités, notre recommandation va vers l’acquisition de l’aptitude Agile avant toute autre certification. L’attitude Agile associée à une composition Agile apparaît comme le futur proche de toute gestion de projet efficace. Une étude réalisée par Price WaterhousCoopers déclare par ailleurs que les projets agiles sont 28 % plus efficaces que les projets traditionnels. L’agilité gagne du terrain dans l’univers des entreprises et on peut envisager que la certification agile sera bientôt prioritaire vis-à-vis de toute certification technique. De plus en plus de centres de formation prennent en compte la formation Agile. Tel est le cas pour le spécialiste européen de la formation certifiante Egilia Belgium.
La certification est peut-être censée être une preuve de compétence mais dans un contexte où elle est devenue plus un objet commercial que condition de succès, la démarche Agile apparaît comme la véritable garantie de valeur en matière de compétences. L’agilité doit être considérée comme un moyen et non un but.

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*