Propriété et composition du laiton

Il n’est pas le bronze et il n’est pas non plus l’or. Il semble être entre les deux. De quoi est donc fait cet métal appelé laiton et que l’on retrouve tantôt en tant que matière d’objets de décoration d’intérieur et tantôt en tant que matière de produits techniques ?

Ce qu’on appelle laiton

A la base, le laiton est cet alliage de cuivre et de zinc que des génies du Moyen-Âge créèrent abondamment pour faire naître un métal d’une couleur entre le bronze et le jaune et servant à fabriquer à la fois des objets d’ornementation et des objets techniques comme les accessoires pour bâtiments. Il est possible de varier les proportions de cuivre et de zinc pour donner différentes propriétés au laiton. Cela donne naissance à différents types de laitons. Avec du zinc à moins de 35 %, on a le laiton monophasé facile à presser, chauffé ou non. Avec du zinc entre 36 et 46 %, on a le laiton duplex qui est moins souple mais plus résistant à la traction.

Les laitons spéciaux

Le laiton peut être combiné avec d’autres éléments pour obtenir des alliages spéciaux, encore dits amagnétiques, qui possèdent des caractéristiques permettant de fabriquer des objets ayant des exigences différentes de ceux faits avec le laiton simplement binaire. Parmi eux se trouvent le laiton au plomb, le laiton à l’aluminium, le laiton à l’étain, le laiton au chrome et le laiton au manganèse. Ils ont une très importante utilité pour les industries de pointe. Dès le Moyen-Âge, le laiton connut déjà des variantes comme le laiton au bronze et le laiton au plomb. La composition d’un laiton peut être connue à travers des abréviations telles que CuZn30 (pour du laiton avec 30 % de zinc) et H65 (pour du laiton avec 65 % de cuivre).

Les laitons disponibles sur le marché

Au Moyen-Âge, des coupes, des vaisselles, des chaudrons et des chaudières aiguières ont été fabriqués par les artisans et les industriels pour les besoins des foyers et des organisateurs de concours. Aujourd’hui, sous forme de barre, de tige, de cornière ou encore de tôle en laiton, cet alliage est disponible pour la création d’accessoires de bâtiments outre le fait que ses différentes variétés servent à fabriquer des accessoires de serrurerie, de robinetterie, d’horlogerie, de mobiliers de décoration mais aussi des nano composants utilisés dans l’électronique. Constitué essentiellement de cuivre et de zinc, le laiton dont des variantes sont appelées bronze florentin (85 % de cuivre et 15 % de zinc), archal, pinchbeck ou encore similor, est utilisé pour fabriquer surtout des pièces de décoration depuis le Moyen-Âge et de nombreuses pièces mécaniques et techniques à notre époque.
Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*