Pourquoi les cartes cadeau ont du succès ?

Depuis déjà de nombreuses années, les cartes cadeau font l’objet d’un succès fulgurant. De plus en plus mises en avant dans les magasins, elles séduisent une clientèle à la recherche d’un bon compromis pour faire plaisir aux proches et ne pas se tromper dans le choix du cadeau. Le concept tend peu à peu à se généraliser dans le monde comme en France où 4 milliards d’euros de cartes cadeaux sont achetés et offerts chaque année.

Pourquoi un tel succès ?

Les cartes cadeau laissent place à la liberté de choisir ce qui nous convient

Les cartes cadeau sont intéressantes lorsque l’acheteur a du mal à se positionner au niveau du choix du cadeau et qu’il veille à ne pas se tromper. Souvent, cela est vécu comme un véritable casse-tête. Dans ces cartes, il y voit une solution simple et efficace pour faire plaisir à ses proches, à toutes les occasions, et tout en leur laissant la liberté d’acheter ce qu’ils désirent. Il n’a qu’à faire le choix du montant.

Les cartes cadeau font leurs preuves là où de nombreux français affirment être souvent déçus des cadeaux qu’ils reçoivent à Noël et qu’ils préféreraient plutôt recevoir de l’argent. Cela leur permet de dépenser librement la somme qui leur est offerte par leur proche et de profiter au maximum du choix du montant fixé par celui-ci.

Le succès des cartes cadeau s’explique par leur simplicité d’usage. S’apparentant à une carte bancaire, elle est débitée du montant correspondant à vos achats dans la limite du montant fixé par celle-ci. La carte cadeau en ligne facilite encore davantage cet usage puisqu’elle est envoyée instantanément par mail et est utilisable sur tous les appareils.

Les cartes cadeau : un levier pour les entreprises

Booster son chiffre d’affaire

La carte cadeau s’est rapidement imposée comme un outil efficace pour augmenter le chiffre d’affaire des entreprises. Excellent levier de la stratégie marketing, elle l’augmente d’environ 20%. Et cela est perceptible à toutes les occasions: Noël, la Saint-Valentin ou encore la fête des mères ou des pères. C’est le cas dans les secteurs du tourisme et des loisirs par exemple. Mais aujourd’hui tous les secteurs investissent dans ces cartes et en font un allié de taille pour faire découvrir leurs produits ou prestations.

Environ 33 % des acheteurs dépensent plus d’argent dans une carte cadeau que dans un cadeau plus traditionnel, ce qui est rémunérateur pour les entreprises. Les bénéficiaires de ces cartes, de leur côté, vont dépenser davantage en s’autorisant des petits plaisirs supplémentaires qu’ils vont payer de leur poche, la plus grande partie du prix étant déjà couverte par la carte cadeau. C’est ce qu’on appelle les ventes additionnelles. Elles boostent elle aussi le chiffre d’affaire des entreprises. Ce chiffre, on l’estime chaque année à plus de 800 millions d’euros, toutes entreprises confondues.

Fidéliser une nouvelle clientèle

Communiquer sur son entreprise et renouveler sa clientèle font partie des vertus des cartes cadeaux. En effet, certains bénéficiaires ne connaissaient pas l’entreprise de laquelle la carte qu’ils ont reçue provient. Et parmi ces bénéficiaires, nombreux sont ceux qui deviennent des clients réguliers de l’entreprise en question.

Ainsi, de nombreuses marques intègrent désormais la carte cadeau dans leur stratégie marketing d’acquisition et de fidélisation client. La carte cadeau en ligne, par exemple, est un précieux outil car elle est peu coûteuse et rapide à envoyer.

L’ouverture du marché B2B : cadeau d’entreprise

L’ouverture du marché des professionnels et des entreprises a favorisé l’explosion des ventes de cartes cadeau. Le marché des entreprises représente environs 25 à 50 % des programmes de cartes cadeau des marques. Ces entreprises surfent sur la vague du “happiness at work” et la volonté d’augmenter le bien-être de leurs salariés en mettant en place le cadeau d’entreprise.

Les entreprises de toutes tailles mettent désormais en place des programmes de récompenses ou cadeau d’entreprise, notamment par le biais de cartes cadeau pour gratifier les salariés.

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*