Mutuelle chien : ce que vous devez savoir

Assuropoil, Bullebleue, Santevet… Depuis quelques années, une assurance maladie pour les animaux de compagnie (chiens et chats principalement) se développe. Par ailleurs, de grandes banques ou groupes d’assurance (comme la Banque Postale ou Groupama) ont commencé à proposer des contrats médicaux pour les chiens. Il faut dire que chaque année, les dépenses du vétérinaire, qu’elles soient destinées au suivi régulier des animaux ou aux accidents (accidents, maladies) survenant après des événements de la vie, sont très précieuses pour le propriétaire.

Qu’est-ce qu’une mutuelle chien ?

L’objectif des contrats de santé pour chien est de permettre au propriétaire de l’animal de se faire rembourser une grande partie des frais de santé engagés auprès des vétérinaires pour le suivi régulier de la santé de l’animal, ainsi que pour les maladies et les accidents. Cliquez sur mutuel chien pour en savoir plus.

Comment ça marche ?

Contrairement à l’assurance traditionnelle, un contrat pour chien est limité à certains critères, dont l’âge de l’animal. Ainsi, selon les contrats, il n’est plus possible de souscrire lorsque l’animal a dépassé un certain âge : 5 ans pour certains contrats, et plus largement 7 à 8 ans pour d’autres. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’assurance pour les animaux âgés, mais seulement que le contrat doit être conclu avant que le chien n’atteigne cette limite d’âge.

En effet, les principaux coûts de santé sont concentrés lorsque le chien est vieux. Il faut donc accepter de souscrire une assurance ou une mutuelle lorsque le chien est jeune, quitte à ne pas en avoir vraiment besoin, afin de bénéficier de l’assurance par la suite, lorsque les soins sont plus fréquents. De même, l’assurance est souvent refusée pour les chiens de moins de deux mois, car la mortalité est trop élevée avant que l’animal n’atteigne cet âge.

Certaines entreprises exigent que le chien ait déjà bénéficié d’un suivi médical avant de souscrire une assurance maladie : il doit donc être tatoué ou micropuce, et avoir subi les principaux vaccins (maladie de Carré, rage, leptospirose…).

Une fois le contrat signé, l’opération est très simple : les factures vétérinaires sont envoyées à l’assurance par le propriétaire du chien. Il les rembourse totalement ou partiellement selon les conditions générales du contrat. Cependant, aucune avance d’honoraires ou paiement direct du vétérinaire par l’assurance n’est possible. De plus, le praticien doit faire remplir les fiches de soins aux animaux.

Notez que tous les contrats prévoient une période d’attente, qui est comprise entre sept jours et quatre mois. C’est la période, après la souscription du contrat, pendant laquelle aucuns frais ne seront remboursés.

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*