Les points fondamentaux du droit de travail

Le droit du travail est l’une des branches du droit. L’objectif principal des règles juridiques qu’il contient est de protéger le travail humain, mais uniquement s’il est effectué pour le compte d’autrui. De plus, il doit présenter des caractéristiques productives et être exécuté librement. Cependant, il convient de déterminer les éléments essentiels du droit du travail, gages de garantie de droits et libertés des parties.

Le principe de libertés et droits des salariés


Les travailleurs doivent savoir qu’ils sont protégés en matière de libertés et droits des employés. Cette protection établit le droit des salariés à la vie privée et à la dignité, et interdit le harcèlement sous toutes ses formes. De plus, elle garantit le droit à l’intégrité physique et à une politique de santé et de sûreté. Ce droit prône également la non-discrimination et l’égalité de genre.

Relation de travail et conditions de travail

La relation de travail est la fourniture d’un travail personnel subordonné par une personne, moyennant le versement d’un salaire. L’employeur et le travailleur, en vertu de la relation de travail, ont des obligations réciproques. Les relations de travail peuvent être : à l’emploi, saisonnières ou à durée déterminée ou indéterminée. Si elle n’est pas expressément établie, la relation de travail est à durée indéterminée. La relation de travail peut être résiliée par le travailleur ou l’employeur à tout moment, pour un motif valable, sans engager sa responsabilité.
Les conditions de travail doivent être écrites. Toutefois, l’absence d’un document écrit ne prive pas le travailleur des droits découlant de la loi et des services rendus. Les conditions de travail sont : la durée de la journée de travail, les conditions de formation ou d’instruction, etc.

Les relations syndicales et les relations entre l’État, la justice, les patrons et les salariés


Il s’agit d’un principe faisant référence à la genèse, à l’application et à l’interprétation du droit du travail collectif. Le syndicat est l’association de travailleurs ou d’employeurs, constituée pour l’étude, l’amélioration et la défense de leurs intérêts respectifs.
La sécurité sociale vise à assurer la protection et à améliorer le bien-être des travailleurs et de leurs familles. La sécurité sociale couvre les risques et accidents professionnels, les maladies professionnelles et générales, la maternité, l’invalidité, la retraite, etc.
L’Administration du travail et la Juridiction Contentieuse-Administrative sont compétentes pour garantir les droits des salariés. Ainsi, le travailleur a le droit d’engager une procédure judiciaire en cas de violation de ses droits. Mais il est préférable d’essayer de tout résoudre lors de de la médiation obligatoire menée par l’inspection du travail. Le syndicat peut y participer comme tiers ou même comme partie. Il est souvent conseillé d’engager les services d’avocats en droit du travail.
Les lois sur le droit au travail ont pour objectif de protéger, et de garantir en particulier, les salariés. Ils sont en effet, la partie la plus faible dans les relations de travail. Néanmoins, l’employeur n’en demeure pas moins lésé, car la législation encadre ses prérogatives. Tout compte fait, les éléments importants du droit de travail obéissent à la loi élémentaire des droits de l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post LE REMBOURSEMENT ET LA PRISE EN CHARGE DE LA BLEPHAROPLASTIE
Next post Les avantages d’embaucher un coach de vie à Béthune