L’e-santé : une nouvelle approche

La venue des nouvelles technologies a favorisé le développement de certains domaines d’activités. Depuis quelque temps, on peut constater l’avènement de l’e-santé. Qu’est-ce que c’est ? Comment cela fonctionne-t-il ?

Qu’est-ce que l’e-santé ?

L’e-santé ou santé numérique fait allusion à l’utilisation des nouvelles technologies d’information et de la communication ou TIC. De ce fait, l’e-santé se divise en trois branches bien distinctes : la télé santé, la télémédecine et le fameux m-santé (ou mobile santé).

Quels sont les avantages de l’e-santé ?

Outre son aspect révolutionnaire, l’e-santé procure des avantages exceptionnels. Gardez en tête qu’il utilise un système d’information partagée. Au lieu de fouiller ses archives, le centre hospitalier entre un nom et le dossier médical apparaît. Cela facilitera l’admission d’un patient, la prise de rendez-vous en ligne et tant d’autres.
Mis à part cela, l’e-santé permet d’effectuer un suivi plus détaillé et efficace de chaque patient. Dans certains pays, l’e-santé a permis la prise en main de certains patients depuis son domicile. Par conséquent, les nombres d’hospitalisations soudaines ont diminué. Jusqu’ici, l’e-santé est perçu comme une nouvelle approche très performante qui vise le confort et le bien-être de chacun. D’ailleurs, chronolife.net explique ce phénomène comme étant un moyen efficace qui permet de comprendre l’évolution de certaines maladies.

En quoi consistent les branches de l’e-santé ?

– La télémédecine : c’est une approche un peu particulière qui assure le bien-être des patients. Ils auront la chance d’accéder à une téléconsultation, une téléexpertise, une télésurveillance, une téléassistance et une régulation médicale. Au lieu de faire la queue dans un cabinet, ils auront un avis médical à n’importe quel moment de la journée.
– La télésanté : c’est une procédure qui inclut des services de suivi et de prévention à l’intention des personnes en difficultés. Ici, le patient peut choisir les dispositifs qu’il souhaite utiliser (objets connectés tels que les bracelets électroniques, les applications mobiles ou un site Internet). Cela lui permettra de se sentir en sécurité.
– Les dispositifs centrés sur la masse ou m-santé : dans certains pays, il est également appelé « m-Heath ». Ici, le « m » symbolise les smartphones. En effet, le patient peut accéder à des services médicaux par le biais des applications de santé mobiles, des applications de santé web, des objets connectés et autres appareils novateurs.

Pourquoi avoir mis en place l’e-santé ?

Vu la situation que nous venons de traverser, l’e-santé est devenu un besoin vital pour chaque pays. Actuellement, l’Organisation mondiale de la santé se concentre sur trois points cruciaux. Premièrement, le développement de la médecine connectée à l’aide d’un plan big data. Grâce à cela, les chercheurs peuvent créer de nouvelles applications et logiciels de suivi à distance. Cela facilitera également le travail de certains médecins. Deuxièmement, favoriser la collaboration entre médecins et les citoyens. C’est un moyen un peu particulier qui favorisera le développement de l’e-santé. Troisièmement, renforcer la sécurité des systèmes d’informations à l’aide d’un plan d’action efficace.

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*