L’essentiel à savoir sur l’entretien et le dépannage d’ascenseur

Chic et tendance, l’ascenseur valorise la propriété et accroît le confort dans la maison. Ses versions contemporaines et modernes sont pleines de discrétion et s’accommodent aisément au style de décoration choisi. Pratiques, mais pouvant tomber en panne, ces machines ont besoin d’entretien régulier.

Quel ascenseur choisir ?

Avec l’architecture moderne de l’ascenseur, ses déclinaisons se dévoilent sous différents styles. D’un côté, il y a les versions classiques, mais hautement sécurisées. De l’autre se trouvent les modèles compacts qui adoptent confort et discrétion à la fois. Habillés par des cloisons en verre, en bois ou encore en PVC, nanti de décors imprimés, sobres ou très colorés, les ascenseurs sont devenus personnalisables et se marient avec la décoration d’intérieur de la maison.

Pour plus de confort et de haute adaptabilité, il existe aussi les ascenseurs spécifiques destinés aux individus à mobilité réduite. L’installation de cet aménagement à une propriété quelconque augmente la valeur ajoutée du bien ; parce que ces appareils facilitent le déplacement de tous et assurent l’accessibilité des personnes handicapées à la structure.

Quel geste adopté en cas de panne d’ascenseur ?

Comme chaque appareil, il peut tomber en panne à tout moment. Si un individu est bloqué dans la machine, l’intervention en urgence d’un ascensoriste est requise. Le bouton d’appel d’urgence à l’intérieur de l’ascenseur est destiné à cet effet.

Sans perdre son calme, l’individu doit appuyer longuement sur le bouton d’appel en urgence pour joindre le service d’assistance technique. 15 à 20 secondes suffisent. Si ces boutons ne marchent pas, il vaut mieux utiliser son propre téléphone pour obtenir de l’aide. Rassurez-vous, ces intervenants travaillent 7 j/7 j et peuvent vous secourir à toute heure de la journée ou de la nuit.

Quelles sont les principales pannes d’ascenseur ?

Que vous disposiez d’un ascenseur personnalisé et privatif ou d’un ascenseur commun dans un immeuble, bien entretenu et tout, cela n’éloigne pas les imprévus et les risques de pannes. Toutefois, la majorité de ces soucis restent simples à détecter. Des solutions faciles à adopter existent aussi. Dans la plupart des cas, les problèmes les plus courants viennent de :

– La coupure de courant ;

– Le blocage des portes de l’ascenseur ;

– Du souci au niveau de la carte électronique ;

– La surcharge de l’appareil ;

– Les dérivations causées par les conditions climatiques.

La majorité de ces dysfonctionnements se règlent automatiquement. Toutefois, pour éviter de perdre trop de temps, l’intervention d’un ascensoriste est nécessaire. Ce responsable effectue un entretien quotidien de l’appareil et s’assure d’améliorer au mieux le système d’isolation qui protège le cœur de la machine.

Quels entretiens et contrôles obligatoires à effectuer ?

La loi impose un contrôle et un entretien régulier des ascenseurs en copropriété. Ces machines font l’objet d’un contrôle et d’un entretien ascenseur régulier qui doivent être opéré toutes les 6 semaines. L’ascensoriste intervient pour vérifier les fonctions suivantes :

– L’automatisation de la porte, la fermeture des portes palières ;

– L’accès à la cabine ; les possibles chocs qui surviennent à la fermeture des portes ;

– La prévention des risques de chutes ou d’écrasement de la cabine. Celle-ci passe par la vérification du bon fonctionnement des boutons de commandes dans l’ascenseur ;

– Les mises au point nécessaires pour éviter les dérèglements de la vitesse de l’appareil ;

– La mise à disposition des moyens d’alerte et de communication. Il s’agit des boutons d’appel des secours et des voyants lumineux ;

– Le contrôle, l’entretien et l’amélioration régulière des circuits électriques de toute l’installation.

D’autres dispositifs obligatoires pour la sécurité des passagers s’ajoutent à ces contrôles inéluctables. Ils veillent principalement à améliorer le contrôle de la fermeture, du verrouillage et de l’ouverture de l’ascenseur. Ils intègrent aussi l’ajout de système de détecteur de présence, la mise en place de système limiteur de vitesse en descente et d’un parachute de cabine…

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*