CUISINER AVEC DES USTENSILES DE CUISINE SAINS ET ECOLOGIQUES

La préservation de la santé de l’homme et de l’environnement se fait aussi dans les cuisines par l’utilisation des bons ustensiles de cuisine. Pour rester cohérent dans son comportement en étant par exemple végétarien, végétalien ou écolo ou tout simplement en voulant ce qu’il y a de mieux en effet, quoi de mieux que de se doter d’un matériel de cuisine respectueux de la santé et de la nature ?

Les éléments à bannir

Tout d’abord, sachez que le Téflon qui est une revêtement anti-adhésif se trouvant sur nos poêles, crêpières, machines à pain et autres, de même que le PFOA qui est la matière servant à le coller sur le métal, deviennent cancérigènes à partir de 230°C. D’autres matières comme le plastique rigide (comportant le BPA) et le silicone bas de gamme, donc peu fiable, ont le même souci lorsqu’elles sont trop chauffées. La nocivité du four micro-onde n’est plus à démontrer aujourd’hui. C’est un appareil à bannir de la cuisine. Attention à l’aluminium nu car sa popularité est synonyme de super conductivité et d’économie mais jamais d’innocence. Ne l’achetez plus que s’il est solidement et sainement revêtu. Toute pièce en fonte émaillée est à éliminer de votre cuisine dès lors qu’elle est ébréchée. L’émail d’un moule céramique de pâtisserie par exemple peut contenir du plomb, or le plomb est toxique.

Les remplaçants

Les matières à privilégier dans votre attirail sont le verre, le Pyrex non coloré, la céramique, l’Inox, la fonte de fer et le papier cuisson pourvu qu’il est bio. Oubliez le papier sulfurisé car c’est un papier cuisson traité chimiquement. Le verre est recyclable. A devoir utiliser du plastique, choisissez le polypropylène qui est un polymère alimentaire recyclable et pouvant être stérilisé. Son Moebius indique le chiffre 5 et les lettres « PP ». Pour mijoter des plats, la fonte de fer reste l’idéal. Il convient juste de l’utiliser à feu doux ou moyen et de la protéger avec une fine couche d’huile après le lavage. C’est pareil pour l’inox car à feu vif, il perd la qualité anti-adhérence tout comme la céramique. Cette dernière est l’unique alternative au Téflon. Les ustensiles de cuisine en pierre sont réputés « naturels ». Pour qu’ils méritent ce nom toutefois, il faut que leur revêtement anti-adhésif soit fait de céramique et non de PTFE car là, c’est encore du Téflon.

Des ustensiles de cuisine en pierre

Il y a des vendeurs d’ustensiles de cuisine qui se spécialisent dans les modèles « façon pierre » et ils ne le font pas que pour la beauté du design ou pour suivre la tendance. C’est réellement pour la qualité de la matière qui se veut authentique et surtout saine pour la santé des utilisateurs car ce sont des entreprises engagées dans la démarche de la protection du consommateur et de l’environnement. La matière dite pierre se trouve en fait dans le revêtement de leurs poêles, cocottes, casseroles, crêpières, woks, mijoteuses, sauteuses, grills, planchas etc. La vertu principale de ce revêtement qui est en pierre céramique est d’être sans PFOA tout en étant anti-adhésif, ce qui va permettre à l’ustensile qui en est revêtu d’être utilisé avec peu de matière grasse, voire sans et sur tous les types de feux. Avec une cocotte en pierre, faites cuire vos ingrédients à basse température pour préserver leur apport nutritionnel.

Conclusion

Avant d’utiliser les bons ustensiles, il faut déjà éliminer les mauvais. A la fois désastreux pour l’écosystème et nocifs pour la santé de l’utilisateur, les ustensiles incluant des matières comme le PFOA et le BPA sont à bannir de notre cuisine, de même que les procédés comme celui exploité par le four micro-onde. La règle est aujourd’hui de ne constituer qu’un matériel composé d’ustensiles conformes aux normes alimentaires françaises et européennes.

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*