Comment savoir si son silencieux est mort ?

Lorsque le carburant est utilisé par le moteur, des gaz de combustion se forment, et leur évacuation vers l’extérieur entraîne la formation d’un bruit, ce qui est tout à fait normal. Les gaz traversent un circuit et sont traités de différentes façons afin d’être transformés : ils sont expulsés en ayant subi une réduction de leur niveau sonore et de leur concentration en substances polluantes. Toutefois, il peut arriver qu’une partie de la ligne d’échappement, et notamment le silencieux, soit défaillante. Cela a un impact direct et néfaste sur le fonctionnement du véhicule. Quelles sont les caractéristiques d’un silencieux, et comment savoir s’il est défectueux ou totalement hors d’usage ? Voici quelques éléments de réponse.

Fonctionnement d’un silencieux

Un silencieux Milltek ou d’une autre marque joue un rôle important dans le fonctionnement du moteur. Il se compose de 3 parties :

  • Le catalyseur, placé en sortie de collecteur, sert à réduire la quantité des rejets polluants issus des gaz (oxydes de carbone et d’azote, monoxyde de carbone…). Les gaz sont transformés en composants moins nocifs et toxiques (diazote, dioxyde de carbone).
  • La partie centrale (certains modèles de petites citadines ne possèdent pas forcément de silencieux central. Elle est composée d’un tube perforé, recouvert de laine de roche pour une isolation phonique efficace.
  • Le pot d’échappement, situé au bout de la ligne d’échappement, comporte une chambre d’évacuation et une tubulure par lesquelles les gaz passent avant d’arriver à la sortie d’échappement.

Un silencieux peut très facilement être démonté et remonté, et il en existe plusieurs sortes, notamment pour les voitures de sport.

Les signes d’usure ou de dysfonctionnement d’un silencieux

Le silencieux fait partie des composants du système d’échappement qui s’use le plus rapidement. L’usure peut d’ailleurs être plus rapidement observée si vous avez l’habitude d’effectuer principalement de courts trajets de 10 minutes. En effet, pendant un court trajet, le système d’échappement a à peine le temps de chauffer, empêchant une évaporation optimale de l’eau. En s’accumulant, l’eau entraîne une corrosion et donc endommage le silencieux.  Pour un véhicule qui n’effectue que de courts trajets ou qui ne roule pas régulièrement, la durée de vie d’un silencieux est estimée à 80 000 kilomètres environ. Si vous avez un véhicule neuf, il faut considérer que l’échappement peut durer jusqu’à 5 ans, et pour un véhicule de plus de 5 ans, la durée de vie est de 2 à 3 ans. Dans tous les cas, et dès l’apparition des premiers signes d’usure, il est nécessaire de changer son silencieux pour un silencieux Milltek par exemple afin de ne pas endommager la ligne d’échappement au complet.

Vous ne savez pas comment savoir que votre silencieux est mort et a besoin d’être remplacé ? Voici quelques signes faciles à reconnaître, et qui devraient vous mettre la puce à l’oreille :

  • Vous avez constaté une consommation de carburant plus élevée que d’habitude, alors que vous n’avez rien changé à vos trajets ou à votre façon de conduite
  • Lors de l’accélération, vous entendez un bruit anormal
  • Vous entendez une sorte de claquement au niveau du plancher [signifiant que les chicanes sont dessoudées].

Dans ce cas, une seule chose à faire : vous rendre chez votre garagiste pour faire changer votre silencieux d’échappement.

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*