Cannabis, les secrets de l’huile de CBD

Le cannabis peut être pris sous la forme d’huile de CBD, de gélules ou de fleurs séchées à vaporiser. Cette expérimentation française répond à la demande de patients qui souffrent d’épilepsie, de sclérose en plaques ou de douleurs chroniques.

Tout savoir sur l’utilisation du CBD en médecine

Les Américains étaient les premiers à croire aux vertus thérapeutiques du chanvre. Pourtant le chanvre possède des vertus thérapeutiques non encore expérimentées en France. Les Français s’intéressent à cette question médicale et veulent en savoir plus. Le cannabis thérapeutique ou cannabidiol (CBD) pourrait se généraliser mais il faut tester la composition des produits prescrits, le circuit de mise à disposition, la posologie et le dosage. On ne connait pas encore bien la tolérance des patients. Il faut savoir que le cannabis thérapeutique n’a rien à voir avec le cannabis récréatif. Le plant du chanvre comprend de nombreuses substances actives dites « cannabinoïdes ». Parmi ces substances, le tétrahydrocannabinol (THC) est plutôt euphorisant. L’autre, le CBD ,’a pas d’effets psychotropes. Ses quatre propriétés sont anti-inflammatoires, antalgiques, anxiolytiques et antispasmodiques. Sous l’Empereur chinois Shennong (- 2800 avant JC), le chanvre était déjà utilisé en Chine contre les rhumatismes, la constipation, la malaria et les troubles gynécologiques. En Inde, au premier siècle après JC, il servait d’analgésique, d’anticonvulsif, de tranquillisant, d’anesthésique, d’antibiotique… Il s’avérait aussi être efficace comme anti-inflammatoire, antispasmodique, digestif, diurétique, stimulant pour ouvrir l’appétit alimentaire et sexuel. Mais au XXe siècle, la morphine a remplacé le chanvre.

Comment utiliser l’huile de CBD ?

Cette huile est composée d’un extrait de chanvre associé à une huile végétale (huile d’olive, huile de chanvre…) afin de renforcer son assimilation et d’apporter des nutriments essentiels pour l’organisme. L’huile se consomme sous la langue pour le bienfait des muqueuses. Mais avant cela, il faut extraire le cannabidiol de la biomasse du chanvre. Les producteurs européens obtiennent une pâte pure qui contient les cannabinoïdes, les terpènes (Limonene, Linalool…) et les flavonoïdes. Dans ces huiles, on trouve du CBD mais aussi d’autres cannabinoïdes appelés CBG, CBN et CBC, des terpènes, des vitamines A, C, E et B et des oméga 3 et 6. L’utilisation en dehors de l’huile peut être faite en résine, en fleur de cannabis, en e-liquide pour faire des tisanes, des bonbons, des chewing-gum, des plats ou de simples gélules.

Quels sont les principes actifs du chanvre ?

Nous l’avons vu, il s’agit d’une des plus vieilles plantes utilisées en médecine par l’homme. Pour ceux qui veulent en savoir plus, il faut préciser qu’aujourd’hui, l’idée est de consommer le cannabidiol. Ce dernier influe sur les récepteurs du système endo-cannabinoïde de notre organisme : température, acidité, humeur… Les effets se font ressentir après une heure environ. Il vaut mieux commencer avec des apports faibles et ensuite adapter la dose en fonction des effets ressentis. Ces prises sont en cours de test afin d’affiner leur efficacité. Mais les effets secondaires du CBD sont minimes et peu fréquents, notamment comparés à ceux de la morphine. Les médecins ont observé des cas de bouche sèche, de nausées et de baisse de la pression artérielle. Mais c’est assez rare avec le CBD. Tout le monde semble affirmer que c’est la meilleure alternative aux opiacés.

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*