COMMENT BIEN MAITRISER SA TRESORERIE D’ENTREPRISE

Une mauvaise gestion de la trésorerie peut être à l’origine de la perte de contrôle de l’entreprise et cela peut arriver quand on oublie de veiller sur trois points essentiels que nous allons rappeler ici à l’attention des dirigeants d’entreprises.

Ne pas remettre au lendemain et prévoir le futur

Le suivi de la trésorerie est à faire au quotidien ou du moins à intervalle régulier. Cela permet une réactivité optimale vis-à-vis des événements mais aussi de prévoir sans retard les possibilités et entraves futures de l’entreprise. Ce suivi s’accompagnerait d’une anticipation matérialisée par un plan prévisionnel de trésorerie avec la constitution d’une réserve de trésorerie pour faire face aux situations exceptionnelles. Tant que votre entreprise peut le permettre, elle fait mieux de dédier un personnel au pilotage de la trésorerie pour que cette dernière ne dépende pas de votre disponibilité. Pour être efficace et vous garder compétitive, cette mission devrait fait usage des technologies qui sont au service de l’entreprise. Quoi de mieux pour cela que de se doter d’un logiciel de trésorerie à jour ?

Optimiser les délais de paiement

Les délais de paiement sont les paramètres essentiels du fonctionnement de la trésorerie. Aussi est-il essentiel de veiller à ce que les encaissements se fassent dans les temps prévus si on veut éviter les trous de trésorerie qui handicaperont les actions de l’entreprise. Pour encourager les partenaires clients à respecter les délais ou même à être en avance dans le règlement de leurs factures, une astuce consiste à les récompenser par un avantage comme l’escompte commercial. Mais si on bénéficie d’un délai d’encaissement globalement respecté, il faut en profiter pour rester toujours correct aussi vis-à-vis des délais des fournisseurs. L’équilibre ainsi obtenu gardera la trésorerie saine, toujours en équilibre sans parler du maintien de la bonne relation avec les partenaires fournisseurs.

Garder un œil sur la rentabilité

La rentabilité s’obtient entre autres par la réduction des charges et l’augmentation des recettes. Pour la réaliser, on veillera à toujours obtenir les meilleurs prix de la part des fournisseurs en faisant jouer entre autres la concurrence, à centraliser les achats afin d’éviter de répéter des achats superflus, à bannir l’utilisation abusive ou inconsidérée des matériels, accessoires et consommables de l’entreprise et surtout, à passer à la dématérialisation des documents en utilisant par exemple un logiciel de trésorerie. Pour ce qui est de l’augmentation des recettes, on s’attachera à offrir toujours plus de visibilité et une bonne réputation à l’entreprise, à innover en analysant la concurrence et en se concentrant sur les clients les plus apporteurs de C.A. La trésorerie de l’entreprise s’observe au quotidien, s’entretient avec rigueur et s’anticipe avec stratégie. Sa maîtrise dépend de l’attention continue portée à ces trois points. Un relâchement peut donner lieu à un dégringolade difficile à rattraper
Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*