Séjour en Birmanie, découvrir ses plus beaux temples

Souvent surnommé le pays aux mille pagodes, le Myanmar compte plus de structures religieuses que de voyageurs qui viennent y passer un séjour. En effet, il fait partie des pays bouddhistes les plus fervents dans le monde. Ainsi, avec cette succession de monuments, un séjour en Birmanie ne suffit pas pour partir en exploration. Pour vous faciliter la tâche, voici donc une sélection des temples et pagodes les plus incroyables du pays.

La pagode Shwedagon à Rangoon

Il s’agit d’une remarquable structure architecturale bouddhiste qui se localise sur la colline de Singuttara, dans la ville d’Yangon. Elle est aussi appelée « la Grande Pagode Dagon ». Elle fait près de 99 mètres de haut, dominant ainsi la silhouette de la ville. La pagode Shwedagon est considérée comme l’une des plus sacrées du Myanmar. Il est dit que cette pagode contiendrait des reliques de 4 anciens bouddhas.

Le sommet de la pagode Shwedagon est orné d’une boule en or. En plus, il est serti de plus 2 500 pierres précieuses et il est couronné par un diamant de 15 grammes. Le socle de ce stupa quant à lui est fait en brique recouverte de plaques d’or. Juste au-dessus de la base, il y a des terrasses uniquement accessibles aux moines. Viens ensuite, la partie du stupa en forme de cloche. Une visite de cette pagode dorée est sans aucun doute un incontournable de tout voyage en Birmanie.

La pagode blanche Hsinbyume

Dans la partie nord de la ville de Mingun, dans la région de Sagaing se trouve la pagode Hsinbyume. Cette pagode est également connue sous le nom de pagode de Myatheindan. Elle se caractérise par sa couleur blanche qui fut inspirée de la description physique du mont Meru. Une montagne jugée comme étant le centre de l’univers dans la cosmologie bouddhiste. Elle a été bâtie en 1816 par ordre du 7e roi de la dynastie de Konbaung de Burma. Sa construction était dédiée en hommage à sa première épouse, la princesse Hsinbyume.

Ce terme signifie littéralement « princesse éléphant blanc », d’où le nom et la couleur de la pagode. Cette dernière se distingue par son style architectural. Effectivement, la base de cette structure est en forme de terrasses circulaires qui représentent les 7 chaînes de montagnes qui entourent le mont Meru. Ces niveaux contiennent des niches, dont certaines abritent de petites statues de figures mythologiques. En outre, la pagode est surmontée d’une flèche en or.

Le temple de l’Ananda, une merveille à découvrir lors d’un circuit au Myanmar

Ce temple est sans conteste l’un des plus beaux de la ville de Bagan. De plus, il figure parmi les premiers temples construits dans cette ville. Situé au centre du Myanmar, le temple de l’Ananda a été construit sous le règne du roi Kyanzittha en 1901. Initialement, le temple était consacré à la sagesse infinie du bouddha. Le temple de l’Ananda est constitué d’un étage avec une architecture influencée par l’Inde du Nord et les Môns, un groupe ethnique du sud du pays.

Son trait particulier réside dans sa toiture composée de 6 niveaux qui sont dominés par une shikhara dorée. Il s’agit d’une tour qui couronne la majorité des temples à Bagan. D’ailleurs, son reflet est visible depuis les plaines de la ville. Le stupa qui se s’élève à plus d’une cinquantaine de mètres est couvert d’or et de hti (une ombrelle ornementale surplombant presque tous les stupas de la Birmanie). À la tombée de la nuit, des projecteurs éclairent la pagode, ce qui créé une atmosphère mystique.

 

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*