Entre promesse et menace : Facebook; blockchain et AI

Les nouvelles technologies fascinent les foules mais elles divisent aussi grandement ! Voici un point sur les tendances actuelles et les limites de certaines avancées technologiques pourtant si prometteuses au départ.

Protection des données et nouvelles technologies

facebookSi des mastodontes ont pu piller les données personnelles des consommateurs sans être inquiétés, cette ère semble heureusement terminée. A son lancement en 2004, Facebook semblait promettre un monde merveilleux avec une flopée d’amis virtuels. Toutefois au regard des auditions actuelles de Facebook, les nouvelles technologies comme Facebook semblent être des menaces ! Avec le scandale de Cambridge Analytica, désormais le réseau social gratuit est exposé sur la place publique.

Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg a du répondre aux réponses pointues du congrès américain. Visiblement l’entreprise américaine ratissait largement les données personnelles mais aussi les faits et gestes de ses utilisateurs. Facebook risque une amende de plusieurs milliards de dollars. Cette affaire démontre que finalement les comportements complaisants avec les nouvelles technologies sont en voie de disparition. En 2012, la France via la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) condamnait Google à la dérisoire amende de 150 000 euros pour violation des données personnelles. Au regard du chiffre d’affaires de Google soit près de 50 milliards par an, le droit français révélait ses limites face à ce sujet. De façon générale et pour pallier aux nouvelles menaces, la CNIL a lancé avec une grande cérémonie son règlement général sur la protection des données (ou RGPD). Applicable au 25 mai 2018, il tente de moraliser au maximum les nouvelles technologies.

La promesse d’un nouveau système avec le blockchain et l’AI

Face à ces scandales, certaines nouvelles technologies conservent toutefois leur cote de popularité à l’image de la blockchain. Cette base de données partagée entre les utilisateurs permet de s’affranchir des tiers. Elle simplifie les transactions et elle permet notamment de s’affranchir des banques. Un des exemples les plus parlants demeure le bitcoin (monnaie virtuelle). En outre, pour cette nouvelle technologie il existe peu de risque. Dans la chaîne, tout le monde a connaissance de la transaction donc il n’est pas possible de tricher. En outre, il semble impossible de prendre le contrôle de la blockchain. La meilleure image demeure le passage du livre de compte tenu par la banque au passage d’une multitude de livres de compte détenu par l’ensemble des utilisateurs de la blockchain. Autre promesse en matière de nouvelles technologies, l’AI (Intelligence artificielle) avec par exemple la voiture sans chauffeur. Si un actuel accident (mars 2018) ternit le processus, nul doute que l’AI embarquée dans un véhicule est une piste à exploiter.

 

ai blockchain

 

Entre promesse et menace, le consommateur doit prendre connaissance des différents sujets comme les réseaux sociaux, le blockchain et l’AI afin de pouvoir se faire sa propre idée !

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*