Mise à jour Google Fred, kezako ?

Les surprises furent à leur comble pour certains sites qui ont rencontré des fluctuations dans leur position sur les résultats des moteurs de recherche, et qui ont eu des problèmes de baisse de trafic. Un retournement de situation qui a créé beaucoup de buzz car la communauté SEO ne savait pas exactement ce qui se tramait. Apparemment, tout cela résulte de la mise à jour Google Fred effectué au mois de mars 2017.

De quoi s’agit-il ?

En gros, elle préserve des spams et sanctionne les sites aux contenus médiocres qui sont submergés par trop de publicités. Les détails spécifiques à son fonctionnement n’ont pas été évoqués clairement. Ce sont surtout les conséquences de ses effets qui se font ressentir.

Le genre de site pénalisé par cette mise à jour

Etant donné qu’elle semble avoir comme principal objectif la lutte contre le spam, ce sont les sites qui exploitent le Black Hat SEO qui sont les plus impactés. Généralement, ces sites sont caractérisés par la présence d’un nombre trop important de pubs au-dessus de la ligne de flottaison, par une structure en silo non pertinente et par les liens PBN. Un contenu uniquement textuel manquant de créativité, et une page créée seulement dans le but de produire des revenus caractérisent aussi les sites usant d’un netlinking agressif.

Comment y remédier ?

La meilleure façon de garder sa position dans les résultats des moteurs de recherche et de maintenir un bon trafic est de faire de cette mise à jour son allié. Pour ce faire, il faut que le site soit captivant de par son contenu qui doit être en mesure de répondre subtilement aux requêtes des internautes (vidéo, texte et autres). Les articles publiés doivent être uniques et ne doivent jamais être des contenus dupliqués. Il ne faut pas qu’il y ait trop d’annonces qui perturbent les visiteurs. Les pages avec tags, notamment pour les blogs, doivent être éliminées. L’utilisation à bon escient des réseaux sociaux constitue pareillement une meilleure alternative pour ne pas être pénalisé par la mise à jour Google Fred.

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*