Les formations en traduction

Qu’est que la traduction ?

Avant de parler des formations en traduction, il est utile tout d’abord de définir ce que signifie traduire. La traduction consiste à transposer un texte écrit d’une langue étrangère (langue source) vers sa langue maternelle (langue cible) tout en conservant au maximum le message voulu par l’auteur. Il est indispensable d’avoir une qualité rédactionnelle irréprochable. Être bilingue ne signifie pas être traducteur. En effet, la traduction exige d’avoir de bonnes connaissances dans divers domaines et une excellente maîtrise de ses langues de travail. La passion pour les langues, la curiosité, la patience, la rigueur, l’excellence linguistique et bien d’autres sont les qualités requises d’un bon traducteur. C’est pour cela qu’il existe de nombreuses formations en France dans ce domaine afin de fournir une formation traducteur et acquérir ainsi toute les qualités requises pour être un professionnel de la traduction.

Des formations pour apprendre différentes langues
Où se former pour être un traducteur professionnel ?

Il existe de nombreuses formations en traduction et dans des domaines différents. En effet, beaucoup de formation exige un bon niveau en langue. Certaines formation traducteur sont payantes et hors de prix en raison de la qualité de l’enseignement, le prestige et le nombre illimité de places. Cependant, celui qui souhaite s’engager dans une formation traducteur peut s’inscrire dans les universités partout dans l’Hexagone ou dans les centres de formation afin d’être formé par les professionnels en traduction. Pour s’inscrire dans les universités, il suffit de se rendre sur place ou sur les sites officiels afin de remplir un dossier d’inscription. L’avantage c’est que ce n’est pas cher, l’inconvénient c’est que c’est un comité qui décide si vous pouvez accéder au cursus universitaire.

Quel niveau d’étude faut-il pour être traducteur ?

Tout d’abord, il est bon de savoir que le métier de traducteur n’est pas réglementé. Autrement dit, tout le monde peut prétendre être un traducteur sans avoir obtenu le moindre diplôme. Néanmoins, celui qui souhaite fournir un travail de qualité avec des bases solides doit choisir l’option diplôme. En effet, pour travailler dans le monde de la traduction avec les professionnels en traduction, il faut se former. Les agences de traductions exigent la plupart du temps un niveau bac +5. Après le baccalauréat, pour suivre un cursus afin de devenir traducteur, il faudrait suivre une Licence LEA (Langues Etrangères Appliquées) ou LLCER (Langues, littératures et civilisations étrangères et régionales). Les licences LEA ou LLCER sont générales et elles permettent d’apprendre les bases et les techniques de la traduction. Puis, il est souhaitable de faire un Master en traduction afin de se spécialiser dans un domaine en particulier. Une fois le diplôme en poche, vous êtes prêt et paré pour entrer dans le monde du travail en tant que traducteur professionnel.

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*