La traduction et l’interprétation pour les professionnels

Le secteur de la traduction et de l’interprétation professionnel est un milieu prometteur. Les débouchés sont nombreux, notamment si la personne a les qualifications requises pour ce métier. À savoir qu’il y a une certaine différence entre les deux méthodes de traduction. Les agences de traduction, les organismes internationaux ou les maisons d’édition font souvent des recrutements.

Quelle est la différence entre la traduction et l’interprétation ?

Il y a souvent une confusion entre ces deux termes alors que ce sont deux métiers différents par certains aspects. Dans le domaine de la traduction, la personne est amenée à traiter divers documents que ce soit écrit, vidéo ou audio. Elle doit avoir une excellente capacité rédactionnelle. C’est même une des principales qualités requises pour faire ce métier en plus de maîtriser la langue source et celle dans laquelle le document va être traduit. Les délais imposés pour la réalisation de ce travail sont assez courts la plupart du temps. Le traducteur se doit alors de s’imprégner du contenu du document afin de bien le comprendre. L’idée et le sens des phrases doivent être les mêmes dans les deux langues. Pour ce qui est de l’interprétation, la personne est amenée à prendre la parole. Sa mission principale est de traduire quasi instantanément ce qu’elle entend. En plus d’avoir une bonne assimilation, elle doit également avoir une excellente élocution. Un mot mal prononcé peut engendrer une incompréhension et un malentendu des deux côtés.

Des professionnels réalisent vos traductions et interprétations
Quelles sont les qualités essentielles d’un traducteur ou d’un interprète ?

Pour devenir un traducteur interprète professionnel, il est indispensable de parler couramment les deux langues. Il faut également en maîtriser parfaitement les règles grammaticales afin de pouvoir retranscrire les moindres nuances. D’autres qualités personnelles sont à prendre en considération pour ce métier assez complexe. La personne doit avoir un sens aigu de la perfection et être rigoureuse dans son travail. La curiosité peut être considérée comme un atout dans le cas où le traducteur est amené à faire des recherches complémentaires. Cette étape lui permet d’en savoir plus sur le sujet traité et d’éviter de faire des erreurs de traduction. À l’ère du numérique, la maîtrise des outils informatiques est une obligation. Beaucoup de traducteurs utilisent des logiciels spécifiques qui leur sont d’une grande utilité. Pour les traducteurs-interprètes indépendants, la polyvalence est de mise, car il faut être réactif et organisé par rapport aux contextes et aux circonstances.

Quels sont les débouchés pour le métier de traducteur interprète ?

La traduction est un domaine où les offres sont souvent plus élevées par rapport aux demandes. Ceux qui évoluent dans ce milieu ont en minimum une Licence de Langues étrangères appliquées ou Licence de Langue littérature et civilisation étrangère. Il y a également ceux qui ont effectué des études universitaires pour se spécialiser dans la traduction. Les professionnels acquièrent rapidement une certaine notoriété, leur permettant de fidéliser leur client. Beaucoup de secteurs d’activités ont besoin des talents d’un traducteur interprète. Il est possible de trouver du travail auprès des organismes internationaux, des maisons d’édition, des sociétés audiovisuelles ou encore des entreprises d’envergures internationales.

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*