Ile-de-France : vers un désengorgement des transports en commun aux heures de pointe

Parce que la région Ile-de-France est la zone la plus habitée de l’hexagone, les transports en commun sont souvent engorgés à cause du monde qui a recours à ces services tous les jours. En conséquence, les Franciliens doivent donc s’adapter à cet engorgement tous les jours, plus particulièrement durant les heures de pointe. Et se rendre au travail n’est donc pas toujours évident pour des milliers de personnes. Toutefois, avec le soutien de la Région, une expérimentation visant à désengorger les transports en commun a été effectué. Cette expérimentation vise surtout à encourager les collaborateurs des entreprises à prendre de nouvelles habitudes pour se rendre dans leur lieu de travail.

Un programme avec de grands enjeux

Le mois d’avril de cette année, des entreprises et quelques usagers du quartier d’affaires de la Défense vont relever un défi sur la mobilité. Un Challenge proposé par l’établissement public de Paris la Défense avec l’aide des groupes tels qu’Ile-de-France mobilités, la SNCF ainsi que la RATP.

En quoi consiste donc ce défi lancé ? Face à l’engorgement des transports en commun durant les heures de pointe, le défi encourage les collaborateurs des entreprises franciliennes à utiliser d’autres moyens pour se rendre dans leur lieu de travail. Donc, au lieu d’utiliser le métro, le bus ou le RER, ces derniers sont encouragés à se rendre au travail en marchant, en faisant du vélo ou en effectuant du covoiturage. Et pour un trajet autre que le lieu de travail, les habitants de la région peuvent contribuer à ce désengorgement en optant pour un taxi 91 pour leurs déplacements. Ce mode de transport présente d’ailleurs de nombreux avantages, d’autant plus qu’il suffit de réserver un taxi 91 pour qu’un véhicule se mette au service de l’usager. Et comme l’initiative est également encouragée par les entreprises, d’autres alternatives visant à optimiser le déplacement en Ile-de-France sont également lancées. L’idée c’est de faire en sorte que les transports en commun qui opèrent dans une localité convergée par plus de 100 000 personnes ne soient plus autant engorgés entre 8h30 et 9h30, l’heure à laquelle l’engorgement atteint son pic.

D’après la présidente de la Région Ile-de-France, il faut que tous les habitants travaillant en région parisienne mettent en œuvre des moyens pour ne plus prendre les transports en commun à la même heure. Selon ses dires, non seulement une telle initiative permettrait de gagner une meilleure qualité de vie et une meilleure qualité de travail, mais cela soulagera également les transports. Ces derniers seront plus confortables et plus réguliers avec moins de monde qui les empreinte.

Connaître la fréquentation des transports en commun

Cette expérimentation permet également de mieux connaître les habitudes des usagers des transports en commun en Ile-de-France. Des dispositifs de comptage vont donc être mis en œuvre afin de mesurer avec précision le flux d’utilisation des Franciliens de leur transport en commun. Ces dispositifs sont des capteurs à infrarouge qui vont être installés sur les entrées et les sorties du pôle d’échanges.

5% de salariés en moins durant les heures de pointe

L’expérimentation apporte déjà des résultats très optimistes. D’autant plus qu’avec la plateforme en ligne Moov&win, il est possible d’attribuer des points pour les utilisateurs de nouveaux moyens de mobilité pour se rendre au travail. Pour le covoiturage, les usagers vont gagner 10pts, 20pts pour le vélo, et 40pts pour ceux qui font du télétravail, etc. Ces points gagnés pourront être par la suite transformés en cadeau.

Et au final, d’ici la fin de cette année, cette initiative devrait permettre une réduction de 5% du nombre de personnes qui doivent emprunter les transports en commun pour se rendre au travail, soit environ 5 000 usagers en moins la matinée.

Plusieurs salariés d’entreprise déjà sensibilisés

L’expérimentation porte déjà ses fruits et plusieurs groupes s’intéressent déjà à l’initiative. En effet, des collaborateurs provenant de 14 entreprises de la Défense adoptent déjà de nouveaux moyens pour se rendre dans leur lieu de travail. Cependant, la possibilité d’utilisation de ces moyens de transport écolos n’est pas toujours évident. Encore faut-il que la distance qui sépare le lieu de travail et le domicile du travailleur soit faisables en vélo ou à pied. Sinon, il serait nécessaire aux salariés de se lever plus tôt pour se rendre dans leur lieu de travail afin de ne pas subir les engorgements durant les heures de pointe. Par ailleurs, les collaborateurs peuvent également opter pour d’autres moyens de transport pour se rendre au travail. Parmi les plus pratiques, le taxi 91 reste une excellente option pour se rendre dans n’importe quel endroit en région parisienne. Que l’on souhaite réserver à l’avance ou que l’on ait besoin d’un moyen de transport d’urgence pour se rendre à un endroit, le taxi demeure le plus pratique. En Ile-de-France, il suffit de faire appel à un taxi 91 si on ne souhaite pas se rendre au travail en bus ou passer au métro.

Une solution pratique face aux manifestations

Depuis les manifestations des gilets jaunes, la mobilité en Ile-de-France n’est pas toujours simple. Si on ajoute à cela la grève des transports, se rendre au travail devient alors très pénible. A cause de ces situations, il reste judicieux pour les salariés franciliens de trouver d’autres moyens de locomotion pour se rendre dans leur lieu de travail. Et même si la RATP, la ville de Paris et l’Ile-de-France Mobilités mettent en œuvre des solutions pour le transport des travailleurs, il reste rassurant d’avoir d’autres moyens de locomotion pour se rendre au travail. En bref, une raison de plus de chercher une alternative au transport en commun en Ile-de-France. Toutefois, la contrainte de la distance reste toujours un frein à ne plus utiliser les transports en commun. Pour ceux qui vivent loin de leur lieu de travail, il reste alors conseillé de se prémunir d’une solution de secours pour se déplacer en cas de manifestation. Là encore, faire appel à un taxi 91 ou à un VTC reste la solution la plus accessible, même si le covoiturage est également intéressant.

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*