Fricandeau d’Aveyron : une belle aventure culinaire

La gastronomie aveyronnaise recèle de beaucoup de trésors pour les palets des gourmets. Si vous passez du côté de l’Aveyron, ne faites surtout pas l’impasse sur les spécialités incontournables de la région. À déguster impérativement ou à découvrir tout simplement, appréciez les meilleurs produits aveyronnais, dont le fricandeau.

Le fricandeau d’Aveyron, une recette traditionnelle

Le fricandeau d’Aveyron est une spécialité de la région d’Aveyron. Très appréciée en tant qu’entrée ou apéritif, ce produit est présent fréquemment dans les menus des restaurants typiquement aveyronnais. Le fricandeau est une boule de viande de porc d’une demi-douzaine de centimètres environ au niveau du diamètre. De couleur marron, il rend un charme particulier à la présentation d’une assiette. Pour sa préparation, elle est emballée dans une crépine pour être par la suite cuite au four. Pour un meilleur goût, il est important de le cuire à une consistance ferme. Cette recette traditionnelle traverse le temps et arrive particulièrement à conquérir plusieurs générations de fins gourmets. Son exquis goût rappelle un petit peu celui du rôti doré.

La composition du fricandeau d’Aveyron

Le fricandeau est composé par un mélange minutieusement travaillé : le gras, le maigre et l’abats de porc se retrouvent dans une même assiette en des proportions très variables selon les besoins et le goût que l’on souhaite avoir. Pour y ajouter une touche plus exquise, il est nécessaire d’y ajouter quelques herbes et épices, comme le sel, le poivre ou le thym. Le procédé demande ensuite qu’il soit cuit au four dans une crépine de porc. Cela lui attribue donc une saveur très particulière, surtout s’il est fabriqué artisanalement.

Comment se déguste ce produit ?

Le fricandeau peut être servi chaud en tant que plat de résistance, accompagné par des légumes (petits pois, haricots verts, carottes…ect) ou des pâtes (coquillettes par exemple). Vous pouvez également le servir froid, en guise d’entrée ou d’apéritif. Dans ce cas, vous pourrez le servir sur un lit de salade que vous pouvez garnir avec quelques oignons et des cornichons. Les amateurs de bonne gastronomie n’hésiteront pas aussi à le déguster avec une tranche de pain de campagne et du vin rouge pour un moment de pur délice.

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*