Pourquoi faire appel à un avocat en droit social

Si l’adage « nul n’est censé ignoré la loi » demeure applicable, il est préférable de faire appel à des professionnels du droit afin de bien faire respecter ses droits !

Faire appel à un avocat en droit social pour mieux comprendre la législation en vigeur

banc avocatEn matière de droit social, il est difficile de trouver des informations seul ! En effet le code du travail demeure un volume dense pour les profanes. En outre, les avocats en droit social comme par exemple les associés du Cabinet Christophe Noel avocat droit social connaissent les différentes jurisprudences (dont la Cour européenne des droits de l’homme) ce qui est un vrai plus pour la défense d’un particulier. Cette cour a notamment statué sur les signes religieux au travail.

Obtenir un avis objectif et une bonne préparation du dossier

Bien entendu l’ avocat en droit social analyse la situation de façon objective ! Il est souvent difficile dans un conflit employeur-employé comme par exemple du harcèlement moral ou du travail dissimulé de garder la tête hors de l’eau ! L’avocat en droit social donne son avis sur le cas soumis et élabore un dossier sérieux afin de maximiser les chances de gagner.

L’avocat conseille aussi souvent les clients dans les bons gestes. Par exemple en cas de conflit avec un employeur, le salarié doit prendre des mesures de protection et ne doit pas quitter son poste. En effet cette situation pourrait être ensuite requalifiée en « abandon de poste » aux torts de l’employé.

Connaître les voies de recours suite à une affaire

Lors d’une affaire aux prud’hommes, l’employé et le salarié sont tenus auparavant de tenter une conciliation. Par la suite le jugement est rendu tandis que des voies de recours sont ouvertes.

Si par exemple l’employeur est condamné et qu’il estime que cette décision n’est pas fondée (en fait et/ou droit), l’ avocat en droit social peut l’aiguiller . Ainsi il est possible de faire appel sur une décision pendant 1 mois ou de faire un pourvoi en cassation

Partager cet article sur :

Faire un commentaire

Commentaires modérés. Aucun lien ne sera publié

*